La créativité peut-elle changer le monde… de l’entreprise ?

Décor du spectacle Iris du Cirque du Soleil, au Kodak Theatre de Los Angeles, 30 juillet 2011.

Comment faites-vous pour libérer des flots de créativité dans votre vie personnelle et professionnelle ?

Un des moyens qui fonctionnent le mieux pour moi est de découvrir des spectacles. Le 30 juillet 2011, j’ai été particulièrement marqué par Iris, une création du Cirque du Soleil qui se jouait au Kodak Theatre de Los Angeles. Subjugué par la scénographie, j’ai pris la photo ci-dessus juste avant le lever de rideau. Regardez avec attention tout en haut du frontispice, vous pourrez y lire la devise du spectacle “In Motion We Trust” (Dans le mouvement, nous avons foi). Elle évoque les acrobaties des artistes circassiens mais aussi les films de cinéma (“motion pictures” en anglais). Ils étaient le thème principal de cette production à cent millions de dollars, mise en scène par Philippe Decouflé sur une musique originale de Danny Elfman.

Le génie artistique mais aussi commercial du Cirque du Soleil fascine. Comment parvient-il à être aussi créatif et financièrement sain ? Quelle est sa culture d’entreprise ? Toutes les réponses allaient venir onze ans plus tard, en janvier 2022, avec la publication de “Balancing Acts: Unleashing the Power of Creativity in Your Life and Work”, les mémoires de celui qui a dirigé le Cirque pendant plus de vingt ans, Daniel Lamarre.

Toujours prêt à faire bouger les lignes de son propre marché, Le Cirque du Soleil s’applique à lui-même sa propre devise “In Motion We Trust”. Mondialement reconnu pour son audace, il fait même figure d’exemple pour la célèbre théorie de croissance des entreprises, la Stratégie Océan Bleu. Pour ses auteurs Renée Mauborgne et W. Chan Kim, “l’innovation-valeur est la pierre angulaire de la stratégie océan bleu. Il s’agit d’opérer un saut de valeur, tant pour l’acheteur que du point de vue de l’entreprise, qui permet de mettre la concurrence hors jeu en créant un nouvel espace stratégique non disputé.”

À propos du Cirque du Soleil, ils expliquent qu’il “concilie l’émotion et le divertissement du cirque avec le raffinement intellectuel et artistique du théâtre. (…) C’est la naissance d’une vision inédite du cirque. (…) En franchissant la frontière du théâtre, le Cirque du Soleil parvient aussi à s’offrir des caractéristiques traditionnellement absentes du cirque comme l’intrigue, la grande qualité musicale et chorégraphique et enfin, le renouvellement des spectacles. (…) Le Cirque du Soleil réunit le meilleur du cirque et du théâtre ; il a atténué ou exclu tout le reste.”

En lisant ces mots, on suppose que les fondateurs du Cirque du Soleil étaient de grands stratèges en entreprise. Eh bien non, pas du tout ! Guy Laliberté et ses partenaires étaient des saltimbanques : artistes de rue, cracheurs de feu et acrobates. Issus de la culture hippie des années 60, ils voulaient réinventer le monde en s’amusant, en voyageant et en remettant en cause la perception conventionnelle de la réalité. Depuis sa création en 1984, la petite troupe de spectacle de Montréal a connu une croissance exponentielle et sa renommée est devenue mondiale grâce à ses premières créations révolutionnaires à Las Vegas.

En 2001, l’arrivée de Daniel Lamarre va permettre à la start-up Cirque du Soleil de se muer en une multinationale au chiffre d’affaires annuel dépassant le milliard de dollars. “Balancing Acts” raconte son apprentissage de la culture si particulière du Cirque, centrée sur la créativité, et la façon dont il a su la faire fructifier à tous les niveaux de l’entreprise. Voici cinq conseils en leadership et management de Daniel Lamarre, extraits de son livre :

1. La créativité est pour tout le monde  

“Le monde est de plus en plus interconnecté et la technologie accélère le rythme des changements, aussi l’agilité est-elle devenue essentielle. (…) il faut être capable d’improviser à la manière d’un musicien de jazz. (…) les travailleurs doivent posséder des qualités que les machines sont incapables de reproduire, et ce sont précisément les qualités que les artistes passent leur vie à développer : l’imagination, la spontanéité, la pensée complexe, l’ouverture, la discipline, l’empathie, la compassion. (…)

Les emplois les moins susceptibles d’être automatisés sont ceux qui reposent sur des compétences comportementales (“soft skills” en anglais), à savoir la gestion et le développement des ressources humaines, la prise de décision, la stratégie, les métiers créatifs et l’interaction avec les clients et les fournisseurs. (…)

Il est cocasse de constater que le fait de travailler et de penser comme un artiste, jadis considéré comme une certitude de tirer le diable par la queue, devient un puissant moyen d’aller de l’avant – et une manière intelligente de motiver les millenials, qui exigent de plus en plus de trouver un sens à leur travail.”

« Le cœur et l’âme d’une entreprise, c’est la créativité et l’innovation. » 

Bob Iger, PDG de The Walt Disney Company de 2005 à 2020

2. Réinventez votre métier

“Lorsque vous êtes un chef d’entreprise, un responsable, un professionnel et que vous ne faites pas une priorité absolue de la créativité – dans le sens donné par le dictionnaire “fabrication ou conception de quelque chose de nouveau” -, alors vous perdez votre temps. Aucune entreprise n’a de raison d’être si elle ne se dédie pas à découvrir de nouvelles façons d’améliorer la vie de ses clients. En résumé, sans créativité, il n’y a pas d’entreprise”. 

3. La créativité est un sport d’équipe

“Oubliez le mythe du génie solitaire qui change le monde grâce à sa vision grandiose. Regardez Paul McCartney et John Lennon, qui avaient besoin l’un de l’autre pour écrire cette musique exceptionnelle. Ou Steve Jobs et Steve Wozniak, qui n’auraient pas pu créer Apple tout seuls.” 

4. Privilégiez le risque créatif

“Alors que les catastrophes potentielles planent sans cesse comme de lourds nuages, il est tentant de penser que la meilleure des stratégies est de traverser la vie avec la plus extrême prudence, en prenant toutes les mesures possibles pour en limiter les risques. Aussi contre-intuitif que cela puisse paraître, j’ai découvert que c’est tout à fait l’inverse qui est vrai. Le risque est tellement inhérent au processus créatif qu’essayer de l’éliminer peut tuer l’esprit de liberté qui se trouve au cœur de toute innovation. En vérité, j’irais même jusqu’à dire qu’éviter à tout prix le danger est le plus grand risque qui soit, parce que c’est la meilleure façon de s’enliser, de stagner et finalement de décliner.”

5. Défendez vos convictions

“Mettre en avant la créativité, que ce soit dans les affaires ou dans la vie, implique souvent de devoir être prêt à se battre pour ses idées. (…) Un truc que j’utilise est de partir sur l’hypothèse que je me trompe. C’est bien trop simple de se dire que j’ai raison et de dresser la liste de tous les arguments en faveur de son point de vue. Il est plus difficile de faire la démarche inverse et de chercher les failles de l’avis opposé. Cela me permet de convaincre plus facilement ceux qui ne sont pas d’accord avec moi parce que j’ai étudié en détail leur façon de penser.”

Bien que très élogieux sur son parcours, l’autobiographie de Daniel Lamarre raconte aussi quelques échecs, dont le spectacle Iris. Malgré ses valeurs de production élevées, le génie et le goût sûr de ses créateurs, Iris m’avait laissé sur ma faim ; alors que je venais de découvrir quelques jours plus tôt, à Las Vegas, O et KÀ, deux des spectacles les plus bluffants et émouvants du Cirque du Soleil.

En revanche, la devise “In Motion We Trust” m’a profondément marqué ; elle résumait mon périple californien et tout ce que j’avais découvert sur moi-même. Le mouvement, qu’il soit action, voyage ou introspection, est pour moi une source intarissable de créativité et de renouvellement. Le lendemain soir, juste avant de décoller pour Paris, sur une plage de Los Angeles, je rassemble mes pensées et note sur mon carnet “In Motion We Trust. In Motion I trust”.

Une réflexion sur “La créativité peut-elle changer le monde… de l’entreprise ?

  1. Pingback: TOUT BOUGE - Travailler sérieusement sans se prendre au sérieux - Développez votre leadership et Gagnez en influence | Coaching | Formation | Leadership | Management | Communication | Pitch & Public Speaking | Prise de Parole en Public

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.